Augmentation de la taxe foncière : les raisons de cette inflation

Augmentation de la taxe foncière : les raisons de cette inflation

 

Faites-vous partie des foyers fiscaux ayant constaté une importante augmentation de la taxe foncière ? Vous ne savez pas à quoi cela est dû ? On vous explique les raisons de cette inflation.

 

Taxe foncière : comment est-elle calculée ?

La taxe foncière est calculée en fonction du potentiel loyer touché par le propriétaire s’il mettait son bien en location : il s’agit de la « valeur locative cadastrale ». De ce fait, elle dépend donc de la surface du logement, de son état, son secteur, etc.

Est donc pris en compte la moitié de cette valeur multipliée par le taux d’imposition voté annuellement par les collectivités territoriales.

 

Pourquoi cette augmentation ?

La variation de cette taxe peut donc dépendre de chacun des paramètres évoqués précédemment. Ainsi, l’augmentation de la taxe foncière est ici due à la réévaluation des valeurs locatives, ou encore à la hausse du taux d’imposition dans certaines communes.

 

Qui est concerné par cette hausse ?

Compte-tenu du poids de la valeur locative dans le calcul de la taxe foncière, il parait donc logique de voir les deux dimensions évoluer ensemble. De ce fait, plus la valeur locative de votre bien augmente, plus votre taxe foncière croît aussi.

Par conséquent, sont concernés par cette hausse les biens ayant bénéficié de travaux de rénovation, d’agrandissement ou encore d’amélioration (piscine par exemple), ainsi que ceux ayant connu l’installation dans leur quartier de transports en commun et autres services.

Pour les autres, la hausse concerne les biens situés dans une commune dans laquelle il a été décidé librement d’augmenter l’impôt local pour financer toutes sortes de projets (entretien des routes, ou construction d’une école par exemple).

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site https://www.impots.gouv.fr/portail/contacts, ou contactez par courrier le centre des impôts auquel vous êtes rattaché.