Home detox : 7 conseils pour dépolluer son intérieur

Home detox : 7 conseils pour dépolluer son intérieur

 

Contrairement aux idées reçues, votre logement est probablement plus pollué que l’air extérieur. De ce fait, il est essentiel de réaliser une Home detox afin de préserver votre santé ainsi que celle de vos proches. En effet, l’air de votre habitation contient de nombreuses substances dangereuses : moisissures, allergènes, amiante, polluants chimiques et autres particules toxiques se mêlent alors à l’air que l’on respire. Voici donc quelques conseils pour apprendre à dépolluer son intérieur.

 

1 – Aérer son logement

Le premier réflexe à adopter pour dépolluer son intérieur est également le plus simple : aérer son logement. Pour cela, il est alors recommandé de le faire tous les matins en ouvrant portes et fenêtres entre 20 et 30 minutes. Cette opération permet alors de renouveler l’air intérieur et de le débarrasser de ses particules nocives.

 

2 – Utiliser des produits ménagers moins nocifs

Les produits ménagers sont l’une des principales sources de pollution des habitations. Il est donc essentiel de les remplacer par des produits moins nocifs (idéalement labellisés par des écolabels), voire même de les fabriquer soi-même. Pour cela, vous pouvez vous munir des ingrédients de base suivants : savon de Marseille, vinaigre blanc, bicarbonate de soude, savon noir liquide, et citron. Ces produits permettent alors de répondre à un maximum de besoins ménagers tout en préservant votre santé.

 

3 – Eviter les combustions

Les combustions favorisent l’émanation d’un certain nombre de molécules toxiques. Il est donc conseillé d’éviter de fumer à l’intérieur de votre logement ainsi que d’utiliser des bougies ou encore de l’encens qui ont tendance à dégager parfums allergènes et autres substances cancérigènes.

A noter : Les particules nocives issues de la cigarette se fixent dans les tissus et le mobilier. Elles continuent alors à vous intoxiquer, d’où l’importance de ne pas fumer en intérieur. C’est ce que l’on appelle le tabagisme passif au troisième degré.

 

4 – Bien choisir son mobilier

Le saviez-vous ? Votre mobilier peut dégager des substances nocives, notamment des composants organiques volatiles (COV). Il est donc nécessaire de bien le choisir en optant pour des meubles d’occasion ou des neufs en matières naturelles brutes (bois brut, rotin, marbre, métal, etc.) ainsi que des tissus en matières végétales. En effet, mieux vaut éviter le PVC, les bois reconstitués et autres matières synthétiques.

 

5 – Entretenir son système de chauffage

De nombreux accidents ont lieu chaque année par intoxication au monoxyde de carbone. Il est donc nécessaire de faire réviser régulièrement son système de chauffage pour éloigner tout risque.
De plus, à défaut de pouvoir éviter les feux de cheminée, pensez à faire ramoner votre cheminée tous les ans et privilégiez les foyers fermés.  

 

6 – Opter pour un purificateur d’air

Pour dépolluer l’air de son logement, il est également possible d’utiliser la technologie. Pour ce faire, un purificateur d’air est idéal. Ce système consiste à analyser la qualité de l’air de la pièce puis à l’aspirer pour le filtrer lorsque cela s’avère nécessaire.
A noter : choisissez un purificateur d’air qui ne rejette pas de polluants chimiques.

 

7 – Installer des plantes dépolluantes

Enfin, utiliser des plantes pour dépolluer son intérieur peut également s’avérer être une bonne idée. Plus d’informations à ce sujet dans notre article dédié.